jeudi 26 mars 2020 | Le CAC

UCCELLINI Skappa ! & associés

Une peintre un peu timide réalise devant le public son autoportrait. Pour commencer, elle n’a besoin de presque rien : de l’eau et de la terre. Elle peint le tout début, la première impression, la première bouffée d’air. Au fur et à mesure qu’elle se déploie comme dans une danse sur la toile, le regard qu’elle porte autour d’elle s’enrichit. Au-delà de son espace de travail, des êtres, tous différents les uns des autres, l’aident à avancer. Ainsi, petit à petit, c’est le portrait d’une rencontre qui se dessine. Uccellini raconte l’art comme force vitale, comme mode de vie. L’art comme possibilité d’aller chercher et de rendre visible ce qui nous rassemble.